> retour aux actualités régionales

Les maladies frustes du lapin

12/06/2020

Les maladies frustes du lapin

Une récente étude a démontré que 7 lapins sur 10 sont malades… silencieusement.
 
 

Quelles sont ces pathologies invisibles du lapin ? 

Les problèmes dentaires :

Les dents des lapins poussent en permanence. Leur usure est assurée par le frottement des dents les unes sur les autres. La principale pathologie frustre chez le lapin est la maladie dentaire lors de laquelle les structures profondes des dents sont atteintes dans un premier temps.
Les déformations et malocclusions suivent sans que le propriétaire de l’animal ne s’en aperçoive. Ce dernier va commencer à s’inquiéter lorsque son lapin présentera une anorexie, un larmoiement permanent ou une masse (abcès).
En attendant ces symptômes visibles, le lapin peut vivre très longtemps avec cette maladie sans que personne ne s’en rende compte. En effet, seule une radiographie peut révéler la présence de cette pathologie.
Une alimentation riche en fibres permet de limiter les problèmes dentaires des lapins. Des granulés complets durs ne suffisent pas à user les dents des lapins.
Foin, légumes et herbes sont indispensables mais, attention, chaque nouvel aliment frais doit être introduit dans l’alimentation avec précaution, par toutes petites quantités pour éviter les troubles digestifs.
 
 

Les problèmes de la colonne vertébrale :

Des déformations de la colonne vertébrale ont été décelées lors de cette étude chez les lapins. L’arthrose mais aussi la spondylose (usure des disques des vertèbres) peuvent aussi être présentes sans que les propriétaires ne s’en aperçoivent. Il est donc important d’observer comment se déplace et se tient le lapin afin de noter toutes modification causée par la douleur.
 
 

Les problèmes de peau :

Les lapins peuvent présenter des problèmes dermatologiques avec présence de parasites invisibles à l’œil nu. Une alimentation de qualité et une hygiène parfaite permettent de préserver l’équilibre cutané et limiter l’apparition de parasitose.
Sachez qu’il n’est pas nécessaire de laver les lapins avec des shampooings, un brossage régulier suffit. Il est aussi possible de mettre à disposition d’un lapin de la terre à bain.
 
 

Autres pathologies :

D’autres maladies ont été mises en évidence dans de moins grandes proportions lors de cette étude. Il s’agit de troubles oculaires, de lésions de la cavité nasale, de fractures cicatrisées mais aussi de masses utérines et de calculs rénaux.
 
En conclusion, en plus de toutes les maladies visibles rapidement chez le lapin, il existe un grand nombre de pathologies assez frustres. Il faut être vigilant ! Des contrôles réguliers chez le vétérinaire sont donc importants. Cela peut être lors de la consultation vaccinale, par exemple et d’autant plus chez les lapins âgés pour lesquels des bilans complets sont conseillés.